février 8, 2023

Le port de Rotterdam

Le transport et le commerce maritime mondial s’effectuent à travers de grands ports où partent les marchandises, les passagers, les conteneurs, etc. De grands noms de ports maritimes se distinguent par leur niveau d’activité, leur position géographique ou encore leur histoire. C’est le cas notamment du port de Rotterdam qui fait partie des plus plébiscités dans le monde entier. De nombreuses activités de production et d'échange y sont pratiquées au quotidien. Si vous ne connaissez pas le port de Rotterdam, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette zone industrialo-portuaire.

L’histoire du port de Rotterdam

Le port de Rotterdam a été fondé au XIIe siècle et à l’origine, il représentait alors un port des plus banals. Toutefois, à la fin du Moyen Âge, les échanges commerciaux ont commencé à s’y intensifier, rythmés par les Britanniques, les Allemands et les pays scandinaves. Pour accueillir de grands navires et développer davantage les activités, le port de Rotterdam subit ainsi un aménagement conséquent. Dès la deuxième moitié du XIXe siècle, les échanges au niveau du port ont été plus accentués grâce au canal et au chenal creusés par les Néerlandais. Le port commença aussi à subir d’importantes innovations technologiques. Durant la période de l’entre-deux-guerres, les premiers terminaux pétroliers virent le jour et le pétrole commença à être acheminé via Rotterdam.

Entre 1945 et 1960, le port de Rotterdam se dota de toutes les infrastructures nécessaires pour accueillir plus de trafics et de navires. C’est à partir de cette époque que la zone Europort fut créée. Au début des années 70, le port de Rotterdam profite de la mondialisation et agrandit sa logistique, ses aménagements et ses capacités notamment avec un immense terminal pétrolier et à containers (Maasvlakte 1). Entre 1970 et 1995, le nombre de navires escalant chaque année a plus que doublé. En 1995, le port de Rotterdam connut un fort volume de marchandises de 293 millions de tonnes. Au 21ème siècle les terminaux ne désemplissent pas au port de Rotterdam surtout avec le lancement de Maasvlakte 2 en 2007 et son inauguration en 2013. Il devient alors le premier port d'Europe et 4e au niveau mondial, avec plus de 430 Mt de trafic.

La position géographique du port de Rotterdam

Le port de Rotterdam s'étend sur plus de 42 kilomètres et occupe 12 500 hectares. Il est directement positionné sur un bras du delta de la Meuse et du Rhin. Plus précisément, la zone industrialo-portuaire se trouve sur la mer du Nord à l’embouchure du Rhin aux Pays-Bas. Avec la Manche, c’est à partir de la mer du Nord que le port de Rotterdam est également accessible. Ce sont là, deux mers parmi les plus fréquentées au monde. Le port jouit également de son bon positionnement au niveau de l'embouchure du Rhin. Ce dernier représente en Europe, le fleuve par lequel transitent le plus de volumes de marchandises. Ainsi, le port est en étroit lien avec Hinterland, un arrière-pays qui l’approvisionne régulièrement en marchandises.

Il faut également ajouter que le port de Rotterdam se situe au centre de la mégalopole européenne. Il s’agit là du secteur le plus riche en Europe ainsi que le plus densément peuplé. On y retrouve, autour du port et dans un rayon de 500 kilomètres, plus de 150 millions de consommateurs résidents. Au niveau mondial, le port de Rotterdam est lié à plus de 1 000 ports grâce au cabotage et au trafic fluvial sur les courtes distances. Il est également relié à des ports plus distants en Amérique latine, en Afrique, au Moyen-Orient, en Extrême-Orient, en Amérique du Nord, etc.

Les activités du port de Rotterdam

Si le port de Rotterdam est leader du marché européen et parmi les plus cotés au niveau mondial, cela est grandement lié à son niveau d’activités. En effet, chaque année, il traite plus de 440 millions de tonnes de marchandises. On compte quatre types d’espaces d’activités au niveau du port de Rotterdam. Il y a tout d’abord, les espaces dédiés au déchargement et au chargement de marchandises. Ce sont notamment :

  • les quais équipés de grues,
  • les porte-conteneurs,
  • les bassins en eau profonde afin d'acheminer des gros navires, etc.

Le port de Rotterdam applique un système de transport intermodal des marchandises grâce à ces différents moyens par autoroutes, voie fluviale, chemin de fer, entre autres.

Il constitue également une zone où l’activité industrielle est très dynamique. Dans ce cadre, on y retrouve des espaces comme des industries chimiques, des raffineries de pétrole, etc. Le port de Rotterdam est également doté de zones de stockage pour garder des conteneurs, des produits chimiques ou encore des citernes de pétrole, etc. Les activités de services sont également régulières au niveau de ce port avec de nombreux bureaux de douane, de sociétés de commerce, d’assurances, etc. Il faut aussi ajouter que des activités touristiques sont parfois organisées dans et autour du port de Rotterdam. C’est une visite guidée, sécurisée et payante des principales zones pour mieux connaître l’activité et l’envergure du port. Vous pouvez explorer le port de Rotterdam par l’eau à bord d'un bateau ou depuis le centre d’information FutureLand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *