février 8, 2023

Le port de Barcelone

De par ses atouts commerciaux et maritimes, le port de Barcelone est le plus grand de la Catalogne en Espagne. Partant d'une histoire remontant à 2000 ans, il constitue l'un des principaux ports d'Europe en Méditerranée. Découvrez ici les axes les plus importants de l'histoire du port de commerce de Barcelone.

Un port géographiquement populaire

L'un des aspects qui font du port de Barcelone l'un des plus grands du monde est sa géographie. Le fait qu'il recueille chaque année près de 16 millions de visiteurs en dit long. En effet, de son nom en catalan "Port de Barcelona", il comprend plusieurs terminaux de départ mais également des quais pour les bateaux qui transportent des marchandises.

Tous les bateaux de croisières et les ferries relient la ville à toute la Méditerranée et la côte nord africaine par le port Vell. Le port de Barcelone se situe au pied de la montagne de Montjuïc. Il a à sa tête l'Autorité portuaire de Barcelone. Il dispose d'une grande superficie de 7,86 km² facilitant ainsi plusieurs trafics commerciaux.

Il est divisé en trois zones que sont le port Bell, le port commercial/ industriel et le port franc de Barcelone. La structure de ce port et son organisation font de lui l'un des ports les plus influents du continent Européen.

Naissance et croissance du port de Barcelone

Au XIVe siècle, la ville de Barcelone avait un port dans le petit estuaire de l'embouchure de l'un des torrents Merdançar ou de la Riera de Sant Joan. Ce n'est qu'après le début de la première guerre mondiale que le port a évolué. Tout d'abord, la commission municipale des zones franches a été créée pour faire du port une zone commerciale.

Cette zone a été qualifiée de neutre et ensuite dédiée aux Alliés et aux puissances centrales. Il s'en est suivi en 1978 après la guerre, la déclaration des ports autonomes de Bilbao, Huelva, Valence puis Barcelone. Le ministre des Travaux publics en est l'investigateur. Ainsi le port de Barcelone devient une entité gouvernementale.

Le port a été renommé ensuite sous le nom de port autonome de Barcelone. Ainsi, il fonctionnait en étant une entreprise commerciale de droit privé. Le vaste port avait une partie Sud mais également une partie nord qui a été plus tard convertie. En effet, le début de la conversion de la partie nord du port a été marqué par l'ouverture de Moll de la Fusta au public en 1981.

Cette conversion a pris de l'ampleur lorsque Barcelone a décidé d'accueillir les Jeux olympiques d'été en 1992. C'est ainsi que la partie nord du port de Barcelone s'est développée.

Expansion du port de Barcelone au reste du monde

Avant de devenir un terrain urbain, il a fallu la création d'un grand projet de rénovation survenue bien des années plus tard. Cela a entraîné la transformation de la zone délabrée des entrepôts vides, des gares de chemin de fer et des usines. Le port de Barcelone est donc devenu une belle zone portuaire. Pour élargir son champ d'action en maritime, la Barcelona voisine ainsi que des plages ont été transformées. Le port était désormais ouvert à la mer.

En 1993, la zone d'activité logistique du port de Barcelone a été créée avec une superficie initiale de 68 hectares. Elle a ensuite connu une extension de 143 hectares dans El Prat de LIobregat. Le port avait donc à son avantage un vaste réseau de transport et de commerce. Pour appuyer son expansion, il a été créé en 1999 le World Trade Center. Le port de Barcelone est alors devenu au XXIè siècle, un port commercial très développé.

Un trafic commercial et maritime important

Le port commercial de Barcelone a connu en 2013 un trafic total de 42 434 176 tonnes, 1 720 383 conteneurs et 705 374 wagons qui étaient gérés. Il s'est métamorphosé en un grand géant du transport d'automobiles en Méditerranée. Il enregistre trois ans après, c’est-à-dire en 2016, un niveau record de 916 176 véhicules. Cela est dû à la proximité des usines Nissan et SEAT.

Le port de Barcelone a enregistré en 2018, un trafic total en fret de 67,7 millions de tonnes. Le nombre de conteneurs atteint les 3,42 millions d'EVP. Les importations s'enregistrent à 580 892 EVP ( +3,5 %) et les exportations à 752 915 EVP ( +6,6 %) pour le compte de la même année. Les liquides en vrac atteignent aussi un record inédit avec 15,2 millions de tonnes pour une hausse de 5,2 %.

Un port très performant

Le port de Barcelone enregistre une augmentation des biocarburants de 34,8 % à côté du gaz naturel (+3 %) en 2018. C'est le plus important trafic en volume. L'essence aussi prend l'ascendant (+12,6 %). Les trafics de solides en vrac et les véhicules respectivement de 810 218 unités et -3 % ont reculé. Toujours dans la même année, les autoroutes de la mer reliant Barcelone aux autres destinations en Italie ont progressé positivement.

Près de 150 000 camions de routes ont été détournés après que le mode maritime a été privilégié par ces destinations. Une augmentation de 7 % est observée sur les marchandises transportées par des services de transport maritime.

Cela est possible grâce à la liaison de ces services avec les ports méditerranéens. Le port de Barcelone relève un record de 42,46 millions de tonnes transportées par an et occupe ainsi la 3e place dans le transit de conteneurs.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *