février 8, 2023

Le port de Anvers

Situé en Belgique, le port de Antwerp-Bruges constitue le poumon économique de la ville de Anvers. Il joue un rôle important dans le commerce international, desservant plusieurs lignes. Aussi connu sous le nom port de Anvers, il est classé deuxième port le plus grand d’Europe. Il doit cette grande renommée à ses impressionnantes caractéristiques et performances. Envie d’en savoir plus sur le port de Anvers ? lisez !

Historique du Port de Anvers

Le port de Anvers servait déjà de liaison entre l’Inde et l’Amérique au XIXe siècle. À cette époque, il se trouvait sur la rive droite de l’estuaire de l’Escaut à l’entrée de Anvers. Ayant voulu faire l’objet de transformation en port militaire, ce port avait subi des élargissements. En effet, Napoléon Bonaparte, lors de l’occupation française, fit creuser un bassin artificiel, qui porte d’ailleurs son nom : bassin Bonaparte. Depuis lors, plusieurs changements majeurs se sont produits. Il avait été annoncé par exemple en 2008 la construction d’un nouveau terminal de 110.000 m3. Il était destiné au stockage de produits chimiques, pétroliers et de gaz. Une fusion fut annoncée début 2021 avec le port de Zeebruges. C’est alors qu’une nouvelle dénomination intervint. Le port de Anvers devint alors Port de Antwerp-Bruges.

Les spécificités du port de Antwerp-Bruges

Pour mieux découvrir et appréhender le port de Antwerp-Bruges, il faille analyser un certain nombre de paramètres aussi importants que propres à lui.

Géographie

Un port, c’est bien une question d’emplacement stratégique. Le port de Anvers est bien placé pour remplir ses fonctions de connecteur. En effet, situé sur l’estuaire de l’Escaut, il donne accès sur la mer du Nord. Il s’étend sur 129km2 de superficie dont 13.057 ha sont utiles. Il est accessible sur son rivage droit par les écluses de Berendrecht et de Zandvliet. L'écluse du Deurganckdok assure son accessibilité sur son rivage gauche. Ces écluses sont les trois plus grandes au monde. L’Escaut offre au port de Anvers une ouverture sur des canaux importants du réseau de navigation aussi bien belge que mondial. Par le canal de Albert, il assure la connexion avec la Meuse, le Rhin et les espaces industriels allemands. Le port de Bruxelles est aussi atteint à travers le canal de Willebroeck. Par le biais du canal Charleroi, il atteint le sud de la Belgique et par extension le réseau wallon de Sambre et les canaux au nord de la France.

2e port à conteneurs en Europe

Le port de Anvers est classé deuxième port à conteneurs en Europe. Il connaît une croissance rapide grâce à ces nombreux terminaux avec une capacité totale de traitement de 14MT. Ceci est possible grâce à la darse de Deurganckdok et à une productivité moyenne avoisinant les 40 mouvements l’heure par portique. Par ailleurs, le dragage récent de l’Escaut fait que les gros porte-conteneurs s’invitent dans les échanges. Dans le même ordre, il est également prévu la mise en place d’un nouveau terminal à conteneurs dans la zone en développement ‘Saeftinghe’.

Port intelligent

La technologie est un levier important pour le port de Anvers. À ce titre, il constitue une plateforme d’innovations pour les nouvelles technologies. L’ambition est de créer un port futuriste intégrant des technologies de derniers cris. Le port d'Anvers-Bruges teste intensivement un "jumeau numérique" du port, des capteurs, des drones autonomes et des caméras intelligentes pour l'inspection ou la détection des déversements d'hydrocarbures. L'Antwerp Port Information & Control Assistant (APICA) est le cerveau de l'application. Grâce à cela, on est en mesure de détecter et de suivre ce qui se passe dans le port à tout moment.

Polyvalence

Ce port intervient dans une grande variété de secteurs. On peut les catégoriser en quatre grands groupes.

  1. Le secteur portuaire

Il s’agit d’activités liées à l’armement maritime, le transbordement, la manutention des marchandises (stockage, entreposage, distribution, etc.).

  1. Le commerce international et de gros

Le commerce doit être l’activité primaire d’un port. Représentant un point d’entrée et de sortie de marchandises de tout type, le port rend le commerce surtout international possible. En effet, avant de distribuer, il faut sans doute stocker, ce qui est faisable à partir des entrepôts portuaires. À ce point de stockage se déroulent parfois des traitements supplémentaires (emballage, conditionnement, etc.) pour que le produit soit prêt pour le marché. Notons que le commerce du diamant reste prépondérant.

  1. Le secteur industriel

En dehors du pétrole et de la chimie, ce port intervient également dans les productions métalliques (montage automobile, électronique) et l’industrie alimentaire qui représentent à eux aussi une grosse part.

  1. Le secteur financier et des services

Beaucoup d’industries se sont installées dans la zone portuaire pour profiter d’avantages liés à la proximité avec le lieu d’acquisition de leur input ou d’expédition de leur output. Entre raffineries, unités chimiques et pétrochimiques et industries automobiles, le port de Anvers a une vie industrielle très animée.

Il faut retenir que la métropole anversoise et son port maritime occupent une grande place dans l’économie de la Belgique. Le port d’Antwerp-Bruges assure les entrées (surtout de matières premières) et les sorties (surtout de semi-produits et de produits finis) vitales au commerce extérieur de la Belgique. Au fil des ans et grâce à sa perpétuelle quête de meilleures performances, il a su s’imposer au plan national et international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *