février 8, 2023

China Ocean Shipping Company (COSCO)

Le groupe COSCO (China Ocean Shipping Company) fait partie des plus grandes pointures dans le milieu du transport maritime. L’entreprise occupe la place du troisième plus grand armateur mondial avec 2 700 000 EVP (Équivalent Vingt Pieds). Ce grand succès n’est nul autre que le résultat d’une fusion entre plusieurs grosses entreprises de transport. Le groupe COSCO se tient à présent à la tête d’un grand empire et compte bien continuer d’asseoir sa notoriété.

Historique du groupe COSCO

La China Ocean Shipping Company est à l’origine une entreprise publique de la République populaire de Chine dont le siège se trouve à Pékin. Elle est créée le 27 avril 1961 et est à ce jour gérée par Ma Zehua. COSCO est désormais connue pour être la plus grande entreprise de transport maritime de toute l’Asie. Pourtant, en 2015, il ne s’agissait que d’une entreprise moyenne tentant de fusionner avec la China Shipping Group (CNSHI). Les autorités chinoises acceptent le marché et les deux sociétés fusionnent en février 2016, dorénavant sous le nom de China Cosco Shipping Corporation (COSCOCS).

C’est ainsi que naît l’une des plus grandes entreprises de transport de conteneurs que le monde n’est jamais connu. Le premier grand changement dont il est question à ce moment est de restructurer les chantiers navals des anciennes sociétés en une seule et même structure. Ces travaux ont lieu en octobre 2016 et représentent l’unité du tout nouveau groupe de transport maritime.

L’envie de s’étendre et de prospérer du China Cosco Shipping Corporation ne s’arrête pas là. En juillet 2017, une nouvelle société intègre le groupe. Il s’agit de l’Orient Overseas Container Line (OOCL) qui sera racheté par COSCOS pour l’énorme somme de 6,3 milliards de dollars. C’est cette dernière fusion de grande envergure qui vaudra au groupe le privilège d’acquérir la place du troisième plus grand armateur de porte-conteneur au monde. La fusion est actée en juillet 2015 et depuis COSCO poursuit son ascension dans le monde entier.

Activités du groupe COSCO

Le rôle de la grande entreprise de transport maritime chinoise COSCO consiste avant tout à transporter d’un port à un autre des conteneurs. Ces conteneurs sont pleins de marchandises de tout genre (vêtements, voitures, électroménagers, etc.). Elles sont destinées à être revendues ou à être utilisées pour concevoir de nouvelles architectures.

COSCO propose également des services de manutention portuaire consistant à charger et à décharger les navires marchands présents dans différents ports du monde entier. La construction navale de navire de tout genre fait aussi partie des attributions de l’entreprise ainsi que la logistique maritime.

Pour réussir à assumer tous ces rôles à la fois, le groupe COSCO s’est associé à des filiales cotées qui continuent de fonctionner indépendamment. Ce sont ces dernières qui fournissent les services de construction et de logistique tandis que le groupe se concentre sur son activité principale qui est le transport maritime. C’est en effet grâce à sa fusion avec China Shipping Container Line que COSCO arrive à consolider ses activités dans le secteur du ro-ro ainsi que dans celui du vrac sec et liquide. Le groupe dispose à cet effet de 550 navires de transport et plusieurs exploitations de port un peu partout dans le monde.

Controverses du groupe COSCO

COSCO est une entreprise dont le chiffre d’affaires s’élève à plusieurs millions de dollars. Comme la plupart des entreprises à succès, celle-ci a connu de nombreuses controverses comme celle de 1991. La Federal Maritime Commission (FMC) des États-Unis d’Amérique a en effet tenté d’interroger le groupe sur les restrictions imposées par le gouvernement chinois. Des restrictions ne concernant que les transporteurs arborant des drapeaux américains qui font affaire en Chine. En réponse, COSCO demande au FMC d’abandonner ses recherches. La même institution américaine tentera en 1997 d’enquêter sur les agissements de la China Ocean Shipping Company, mais devra abandonner faute de preuves.

La seconde polémique à laquelle le groupe COSCO fera face apparaît en août 1993. Le navire Yinhe de COSCO est soupçonné par le gouvernement américain de transporter du matériel devant servir à fabriquer des armes chimiques en Iran. Pour sa défense, COSCO soutient ne transporter que des articles en papier ainsi que des pièces de machine. Les soupçons des États-Unis envers la compagnie de transport asiatique ne feront que s’accentuer avec le temps. Bien qu’aucune d’entre elles n’ait débouché sur des accusations avérées.

En somme, COSCO est une entreprise de transport maritime à succès qui ne cesse d’étendre son emprise. Elle est par moments pointée du doigt, mais jamais incriminée pour le moindre crime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *